Home

A propos


La Tribu  est une radio associative de catégorie A et un atelier pédagogique.
Le détenteur de l’autorisation d’émettre  délivrée par le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA)  est l’Office Municipal de la Jeunesse de Saint-Nazaire (OMJ), son Président en est le responsable d’antenne.
Le projet de La Tribu est porteur des valeurs de l’OMJ et à ce titre défend la laïcité, le non prosélytisme politique et permet la participation de tous les jeunes, sans distinction d’origine sociale, culturelle, de sexe.
Le projet est conduit dans l’application de la réglementation de Jeunesse et Sport et du Conseil Supérieure de l’Audiovisuel. Il garantit également le respect de la convention signée entre le CSA et l’OMJ. La Tribu propose des programmes réalisés par les jeunes participants, par les professionnels de la radio et par des partenaires identifiés.
Le projet de La Tribu est innovant en donnant la possibilité aux jeunes d’avoir accès à un média qui leur est dédié. C’est à la fois un moyen pédagogique pour s’exprimer et un outil de participation, de partage, d’échange, de rencontre.
Chaque jeune peut alimenter par ses idées et ses réflexions le fonctionnement et les contenus de la radio.
La Tribu  intervient chaque jour dans les collèges de la ville.

L’atelier de La Tribu accueille et forme les ados à partir de la 6ème jusqu’à la terminale.

Les professionnels de la radio sont tous titulaires d’une qualification reconnue par le Ministère de l’Éducation Nationale et des Sports qui permet  l’encadrement d’enfants et d’adolescents en accueil collectif de mineurs.

La Tribu fait partie de la Fédération des Radios Associatives des Pays de Loire (FRAP).

La Tribu est financée par la Ville de Saint Nazaire, le Département de Loire-Atlantique, la Région des Pays de la Loire et de manière  significative par l’État via le Fonds de Soutien à l’Expression Radiophonique (FSER).

Pour les jeunes c‘est un moyen d’expression, de rencontre, de découverte, mais également une réalité d’engagement.
Les jeunes choisissent  leur  niveau d’implication, ils ont chacun une place dans le projet : des instances de participation, à l’animation d’émissions,  la production de contenus ou des réalisations techniques. Chacun a droit à l’erreur et au temps pour progresser, il est de la mission des professionnels d’assurer cette sécurité à chaque jeune.